Santé

Ebola : deux malades guéris à Goma

Présentation des deux malades guéris d’Ebola, une dame et le bébé qu’elle porte, ce 13/08/2019 à Goma. Entourés de l’équipe de riposte ainsi que le personnel soignant du CTE. Au milieu d’eux le docteur Muyembe et le gouverneur du Nord Kivu Carly Nzanzu Kasivita. Radio Okapi/ Photo Sifa Maguru.

Deux malades d’Ebola, pris en charge depuis près de deux semaines dans le Centre de traitement d’Ebola (CTE) de Goma ont été déclarés guéris. Ils ont regagné leurs domiciles mardi 13 août.

Les responsables de la riposte ont fait remarquer que c’est grâce au travail de la surveillance et toute la chaîne de la riposte, que la prise en charge de ces deux malades a réussi, alors que les équipes de riposte ont su identifier et vacciner tous leurs contacts, jusqu’à ce qu’aujourd’hui il n’y a pas un seul cas supplémentaire de maladie.

Pour le docteur Muyembe, la guérison de ces malades est un message à toute la population de Goma et d’ailleurs, qu’Ebola est dangereuse mais aussi guérissable, pourvu que toute la population se mobilise.

« Ces cas ont été détectés très rapidement. Le mari a été contaminé, il a fait dix jours à domicile et sa femme et son fils ont été contaminés et tout de suite les équipes de riposte ont donc détecté ces cas, les ont conduits ici au centre de traitement. Nous avons donné le traitement nécessaire qui est efficace et voilà en peu de temps les deux sont guéris. Ebola tue vite et Ebola guérit vite. C’est ça le message. Nous allons également protéger la ville de Goma par une surveillance aux portes d’entrée. Les gens qui viennent de Beni, de Butembo doivent faire l’objet d’examens minutieux », a promis le Dr Jean-Jacques Muyembe.

Après la cérémonie, l’équipe de riposte et ses partenaires ont accompagné les ex-malades dans leur communauté, au quartier Kiziba, chefferie de Munigi, où ils ont profité de l’occasion pour sensibiliser toute la population de ce coin.

« Que le seigneur soit loué, je remercie beaucoup le seigneur. J’étais malade d’Ebola avec mon enfant, mais Dieu vient de me guérir. Mes frères, il ne faut pas douter. Ebola existe », a lancé la personne guérie, l’épouse du deuxième malade d’Ebola qui avait été enregistré dans la ville de Goma. Aucun autre cas n’a été détecté depuis lors.

radio okapi.net

Laisser un commentaire