La RDC condamne les actes xénophobes contre les ressortissants congolais en Afrique du Sud

Marche de protestation devant l’ambassade d’Afrique du Sud à Kinshasa contre les violences xénophobes dans ce pays, le 05/09/2019. Radio Okapi/Photo John Bompengo

« Plus jamais le gouvernement congolais n’acceptera de voir ses citoyens se faire humilier à travers des actes inhumains et dégradants, tels que ceux survenus en Afrique du Sud », a affirmé le ministre des Droits humains, André Lite, dans une interview accordée dimanche 8 septembre à Radio Okapi. Il a annoncé par cette occasion qu’une délégation gouvernementale allait se rendre dans les jours qui suivent en Afrique du Sud afin de « parler de manière franche » avec les dirigeants du pays de Nelson Mandela sur ces actes.

« Une délégation congolaise de haut niveau est déjà à pied d’œuvre pour se rendre en Afrique du Sud pour visiter ces Congolais, victimes aujourd’hui de ces actes de xénophobie que nous condamnons. Nous allons documenter ces actes. Il est également envisagé, par le gouvernement, la possibilité de parler avec nos compatriotes qui sont sur place », a dit M. Lite.

André Lite demande par ailleurs aux Congolais, de toute part, de ne pas se laisser entrainer par la violence en guise de réponse aux « actes inacceptables » de quelques Sud-africains.

Jeudi dernier à Lubumbashi, un magasin sud-africain, Mister Price, a été pillé par une foule en colère. Plusieurs dizaines de personnes se sont aussi rassemblées devant le consulat d’Afrique du Sud dans cette ville à l’appel d’ONG locales. Des manifestants ont ensuite caillassé les vitrines du consulat.

Le même jour à Kinshasa, des jeunes ont tenté d’attaquer le supermarché sud-africain Shoprite, avant d’être dispersé par la police.

radiookapi.net

You might also like

Laisser un commentaire