Lisanga Bonganga sur la plainte déposée contre lui : « Il faut éviter des actions qui vont nous faire traîner au lieu d’avancer. Le peuple a besoin du développement »

7SUR7.CD

Jean-Pierre Lisanga Bonganga a déclaré ce dimanche 6 octobre 2019 au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa, qu’il n’a pas peur de la plainte qui a été déposée contre lui en justice.

Répondant à une question de 7SUR7.CD, cet ancien membre du gouvernement Tshibala déclare que feu Étienne Tshisekedi Wa Mulumba leur demandait toujours de mettre de côte la peur s’ils veulent faire la politique.

« Nous avons parlé de la vérité. Vous savez dans la vie, il ne faut pas avoir peur. Même le président Étienne Tshisekedi nous disait si vous voulez faire la politique, il faut chasser la peur. Et si vous savez que vous êtes du bon côté, il ne faut pas avoir peur. La vérité finit toujours par triompher », a dit Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

Dans la foulée, le coordonnateur du mouvement Congolais TELEMA rappelle qu’il a, dans le passé, résisté lorsque la plupart des membres du gouvernement Tshibala avaient adhéré au Front Commun pour le Congo, (FCC).

« J’ai d’abord eu cette capacité de rester au gouvernement où tout le monde était signataire de la charte du FCC et seul je n’ai pas signé. C’est pour dire que je suis habitué à de telles choses…il ne faut pas avoir peur quand on a des opinions qu’on peut assumer », renchérit-il.

Cependant, Jean-Pierre Lisanga Bonganga a appelle l’opinion à toujours faire la différence entre la politique et le droit.

« Quand les politiques vous disent qu’il y a une crise, ne prenez pas le terme crise pour l’amener à la justice. Il faut éviter des actions qui vont nous faire traîner au lieu d’avancer. Le peuple a besoin du développement, et le développement se construit dans la vérité », a souligné l’ancien ministre des Relations avec le Parlement.

Pour rappel, une plainte a été déposée auprès du Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe par maître Franck Kalolo contre Jean-Pierre Lisanga Bonganga le 30 septembre dernier.

Maître Franck Kalolo reproche à Lisanga Bonganga de créer la confusion au sein de la population et de paralyser les institutions du pays en déclarant que c’est Martin Fayulu qui avait gagné la présidentielle de décembre 2018 et qu’à ce jour, la RDC a 3 présidents de la République.

Jephté Kitsita/7su7.cd

You might also like

Laisser un commentaire