Marche du CLC sur les 15 millions USD : ils ont le droit de marcher mais il ne faut pas qu’ils provoquent les agents de l’ordre (Leila Zerrougui)

ACTUALITE.CD

Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, s’est exprimée au sujet de la marche projetée le 19 octobre prochain par le Comité Laïc de Coordination (CLC), dans le cadre de la croisade nationale contre « la corruption, l’impunité, l’impuissance de la justice et des forces de l’ordre ».

« Ce qu’il faut leur dire, c’est qu’ils ont le droit de marcher mais il ne faut pas qu’ils provoquent les forces de sécurité puisque ces derniers ont la responsabilité du maintien de l’ordre. Si je marche dans la rue, je ne dois pas déranger parce que la rue ne vous appartient pas. Elle appartient à chaque Congolais. Vous avez le droit de vous exprimer en marchant mais sans piller les magasins ni porter atteinte à la personne qui dit ne pas être d’accord avec vous (…). Si les gens ne brûlent pas, ne cassent pas, je vois mal le gouvernement réprimer cette marche », a réagi à ACTUALITE.CD, la représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC.

Le CLC annonce une grande mobilisation cette journée.

« Nous marcherons ce samedi 19 octobre pour exiger la fin de l’impunité, la suspension des personnes impliquées dans le détournement de 15 millions de dollars de la République et la démission sans délai des juges de la Cour constitutionnelle », dit le CLC.

Les laïcs annoncent qu’ils marcheront avec bibles, croix et chapelets, symboles de la justice, « en portant les calicots exprimant le refus du règne de la corruption, de l’impunité et l’absence de la justice ».

Ces actions, selon le CLC, visent à dénoncer également des nombreux scandales qui ont fait la « une » depuis quelques mois notamment les soupçons de corruption des députés provinciaux lors des élections des sénateurs, les invalidations des députés nationaux par la Cour Constitutionnelle.

Ivan Kasongo/actualite.cd

You might also like

Laisser un commentaire